Le Tarot, témoin d’une époque…

L'âge d'or du Tarot fut le XIVe siècle et le XVe siècle. Or, au XIVe siècle, l'Europe fait face à une sécheresse de grande ampleur, à la peste noire, à la guerre de cent ans et à la famine qui en découle. Cette période sombre de l'histoire est d'ailleurs considérée comme la crise majeure du Moyen Âge, et même comme celle qui marquera son déclin.

Avant de devenir un outil divinatoire, le tarot était une formidable représentation imagée de son époque, avec ses personnages, ses croyances, ses craintes, ses peurs, ses doutes, mais aussi ses espoirs. Au Moyen Âge, la grande majorité des créations s'inspirait de la religion ou des sciences et c'était le cas des jeux, y compris le Tarot, considérés comme des supports éducatifs. Replacé dans son contexte le Tarot apparaît donc comme un merveilleux livre d'histoire.

Les représentations du tarot sont essentiellement inspirées de la vie quotidienne et de la religion chrétienne. Dans le tarot Mantegna de 1465 on retrouve ainsi les positions ou les conditions sociales et humaines de l'époque.

L'impératrice, l'Empereur, le marquis deviendra le Chariot, l'artisan deviendra le Bateleur, le penseur ou le sage prendra les traits de l'Ermite, la saltimbanque ou le mendiant deviendra le Mat.

Les vertus cardinales ou chrétienne sont également représentées à travers la Justice, la Force et la Tempérance. Trois autres cartes représentent des éléments célestes tel que l'Etoile, la Lune et le Soleil. Les éléments de vie ou du quotidien sont représentés par l'Amoureux (sentiments, émotions, doutes et choix), La Roue de la Fortune (aléas, coup du sort, la chance, les occasions), et la Maison Dieu (les accidents de l'existence).

Pour finir, trois figures religieuses que sont le Diable, symbole du charnel, de la tentation, de la sexualité ; le Jugement, symbole du Jugement dernier ou la résurrection du Christ ; et le Monde, symbole de l'assomption de la Vierge Marie.

Arrêter de fumer avec la Pranathérapie

Quelques notions liées aux bénéfices de l’arrêt du tabac…

Après 20 minutes : La tension artérielle et la fréquence cardiaque reviennent à la normale
Après 24 heures  : Les poumons commencent à se nettoyer des dépôts laissés par la fumée
Après 2 jours : Réapparition du goût et de l’odorat.
Après 2-12 semaines : La circulation du sang s’améliore
Après 3-9 mois : L’amélioration dans la respiration se fait plus marqué; toux et sifflements se réduisent
Après 1 an : Le risque cardio-vasculaire est divisé par deux
Après 10 ans : Le risque de tumeur est quasiment égale à une personne qui n’a jamais fumé.

Arrêter de fumer grâce à la Pranathérapie

Arrêter de fumer n’est pas chose facile mais nombreux sont les bénéfices rapidement visibles pour votre santé (et votre porte-monnaie…).

J’ai arrêté de fumer il y plus de 20 ans maintenant grâce à la méthode que je vous présente ci-après et que j’exerce également sur mes clients depuis 20 ans. Elle porte le nom de Pranathérapie et je la pratique sous forme d’une seule et même séance avec un suivi téléphonique. La condition sine qua non à la réussite de cette séance est la volonté profonde d’arrêter le tabac, sans quoi la manipulation énergétique ne peut avoir l’effet souhaité.

La Pranathérapie est une méthode douce et naturelle que je pratique dans mon cabinet. Par le procédé d’un rééquilibrage énergétique (manipulant votre propre énergie), j’interviens sur l’envie de fumer. Ce «nettoyage» consiste à évacuer les énergies négatives et par là même occasion dénouer les blocages énergétiques. J’attire votre attention sur le fait qu’il ne s’agit ni d’une thérapie ni d’un traitement dans le sens médical. Elle ne se substitue aucunement à tout diagnostic ou traitement médical en cours.

La Pranathérapie, comment ça fonctionne ?

C’est une forme très ancienne de guérison naturelle basée sur l’énergie vitale cosmique appelée aussi énergie Universelle, portant le nom de «prâna » (Inde), «chi» (Chine) ou «ki» (Japon). C’est une énergie vitale qui se trouve en toute chose, dans chaque corps humain et dans tout l’univers. Elle est nécessaire pour l’auto-guérison et pour le maintien d’une bonne santé.
Cette énergie vitale est captée par l’intermédiaire de notre corps énergétique («l’aura») et redistribuée dans le corps physique à travers les centres d’énergie («les chakras»). Cette énergie peut être déséquilibrée à cause de nombreux troubles : stress, mode de vie ou maladies.

La Lune, arcane du rêve et de l’inconscient

Les cycles de la Lune étant associés aux menstruations féminines, cette carte est celle de la maternité. Les rayons de la Lune correspondent aux 28 jours d'un cycle menstruel. La Lune est tournée vers la gauche, et donc vers le passé. Toutefois, sa forme indique qu'elle est montante, signe d'espoir pour l'avenir. Les deux chiens symbolisent l'équilibre entre le monde spirituel (bleu) et le monde matériel (couleur chair).

Les deux tours carrés représentent des sentinelles, elles avertissent les imprudents des dangers qui les guette à s'approcher de la Lune.
Celle de gauche est illuminée, mais elle averti du triste sort que réserve la Déesse Ecate à ses victimes.
Celle de droite est sombre, elle met en garde contre la curiosité. Mieux vaut rester ignorant que compromettre le salut de notre âme.

En Astrologie, la Lune est liée au signe du Cancer, lui-même représenté par un crabe. L'eau dans laquelle il se trouve représente l'inconscient.
Cet atout nous fait comprendre que le passé et les souvenirs oubliés depuis longtemps influent sur notre présent.

Il encourage la réflexion sur l'inconscient, l'émergence d'émotions enfouies. Il interroge également le rapport à notre mère et nous incite à quitter le monde fusionnel de l'enfance pour rejoindre celui de la maturité.
Cette carte renversée dénote d'une absence d'amour maternel ou de traumatismes dans l'enfance, de non-dits.

Elle exprime le principe de la réflexion, de la réverbération car elle réfléchit la lumière du soleil, analogie avec notre intelligence, notre conscience réfléchissant notre inconscient enfoui.

La lune est le reflet de nos émotions et de notre sensibilité, ceux-ci prennent souvent le pas sur la raison et nous empêche d'y voir clair dans nos sentiments.
C'est en prenant en considération nos rêves et nos peurs les plus sombres que nous atteindrons la lumière.

La lune est aussi symbole de mort. Pendant trois nuits, chaque mois lunaire, elle disparaît, puis revient et grandit en luminosité. Ainsi la Lune représente le passage, de la mort à la vie et de la vie à la mort.
L'analyse des nombres le confirme car le nombre 18 (10+8) signifie, d'une part l'achèvement d'un cycle ou un aboutissement (10), et d'autre part, l'infini (8).

Son cycle croissant symbolise la force, l’élan, la vérité et son cycle décroissant la faiblesse, le laisser-aller, le mensonge.

Cet arcane vous conseille donc de vous fier à votre intuition mais de réfléchir attentivement avant de vous engager.

En conclusion, la Lune est ambivalente, tout dépend de votre état d’esprit et de votre situation. Cette carte peut exprimer des malentendus qui vous tourmente ou quelqu'un dans votre entourage qui n'est pas clair dans ses intentions. Comme évoqué plus haut, la Lune représentant l'archétype féminin, elle peut aussi être annonciatrice d'une grossesse.